Restauration de l’ancienne sacristie de l’Eglise de St Affrique du Causse

Quand intelligence territoriale et patrimoine se rencontrent…
Refaire le toit de la sacristie de l’église de St Affrique du Causse était une nécessité de salubrité du bâtiment, mais cela est aussi un exemple de valorisation de la ressource de matière première locale avec la pose d’ardoises neuves du Cayrol dont la production a pu être relancée récemment avec le soutien appuyé de notre communauté de communes.
La commune a donc fait l’effort (aidé par une bonification des aides de l’Etat et le soutien fort des bâtiments de France) de faire poser de la lauze neuve sur ce petit toit, s’inscrivant ainsi dans une dynamique vertueuse de l’économie circulaire.
Pour les élus de Gabriac, ce choix de valorisation d’une matière première et d’un savoir-faire local d’extraction et de clivage revêt un véritable sens qui illustre à merveille la nécessité de plébisciter l’économie circulaire…
Proximité de la matière première et du chantier, savoir faire et patrimoine préservé,
Local et harmonieux,
En bref la boucle est bouclée !
Cette noble matière qu’est la pierre de pays requiert un savoir-faire tout aussi noble des couvreurs qui la posent pour en faire un magnifique ouvrage, merci à Anthony Redon, couvreur, qui a réalisé ce chantier!

  • partager: